Instabilité antérieure de l'épaule

Anatomie de l’épaule

L’épaule est constituée de la tête de l’humérus qui s’articule avec la glène de la scapula Des ligaments, une capsule articulaire et des muscles viennent stabiliser le tout.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi se luxe-t-on l’épaule ?

L’anatomie de l’épaule permet à celle-ci des amplitudes de mouvements très importantes. Le corollaire de cette mobilité est un risque de luxation majorée : c’est la 1ère articulation touchée par les luxations en termes de fréquence.

 

Qu’est-ce que la luxation d’épaule ?

C’est le « déboitement » complet de la tête de l’humérus, qui vient se bloquer en avant de la scapula (omoplate).

 

 

 

 

 

 

 

Cela entraine d’importantes douleurs et nécessite une réduction (c’est-à-dire une remise en place) rapide. La réduction sera faite habituellement aux urgences après une radio de l’épaule. Parfois, une anesthésie générale (ou juste de l’épaule) est nécessaire pour permettre la réduction

 

La luxation peut-elle se réduire toute seule ?

Oui, l’épaule peut se remettre en place spontanément.

 

Qu’est-ce qu’une « subluxation » ?

C’est une « luxation incomplète », qui se remet en place toute seule. 

 

 

Quelles sont les lésions causées par la luxation ?

Rarement, aucune. 

La plupart du temps, on va retrouver des lésions au niveau de la glène et au niveau de la tête de l’humérus :

- Lésions au niveau de la glène

Au moment de la luxation, les ligaments et la capsule pourront être distendus ou arrachés au niveau de la glène (et/ou de l’humérus) : c’est ce qu’on appelle communément la « lésion de Bankart ».

 

 

 

 

 

Parfois, il peut y avoir une fracture de la glène, suite à l’impact  de la tête de l’humérus à ce niveau au moment de la luxation.

 

 

 

 

- Lésions au niveau de la tête de l’humérus

La luxation va très souvent provoquer une fracture à partie postérieure de la tête humérale : c’est l’encoche de Malgaigne (ou de Hill-Sachs).

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment vont évoluer ces lésions ?

Les lésions de Bankart ou les fractures de glènes vont pouvoir cicatriser spontanément. L’encoche de Malgaigne ne se répare pas.

Si elles ne cicatrisent pas ou en mauvaise position, ces lésions vont pouvoir faciliter d’autres luxations, qui risquent d’entrainer d’autres lésions.

 

Comment évolue l’instabilité de l’épaule en l’absence de traitement ?

Les luxations ou les subluxations à répétitions vont progressivement détériorer l’épaule et risquent d’entrainer une usure précoce du cartilage qui recouvre la tête de l’humérus et la glène de la scapula (arthrose).

 

Que faire après une 1ère luxation d’épaule ?

Habituellement, l’épaule est immobilisée pendant quelques semaines. Après l’immobilisation, des séances de kiné peuvent être prescrites (non systématiques). Il est rare de devoir opérer après une 1ère luxation sauf en cas de lésions associées (fracture importante de glène par exemple).

 

En quoi consiste le traitement chirurgical ?

Luxation antérieure de l'épaule

Epaule vue de face (sans les muscles)

Glène visualisée sans la tête de l'humérus

Glène visualisée sans la tête de l'humérus

Epaule vue du dessus (luxée)

Epaule vue du dessus (réduite)

Encoche de Malgaigne

© Epaule & Coude 2017

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon