Disjonction acromioclaviculaire chronique: l'intervention de Weaver-Dunn

Qu’est-ce qu’une disjonction acromio-claviculaire ?

Il s'agit d'une atteinte (simple étirement ou rupture complète) des ligaments stabilisant l'articulation acromion-claviculaire

« Chronique » signifie que la disjonction date de plusieurs semaines et n’est donc plus considérée comme récente (= « aiguë »)

 

Pourquoi le caractère chronique de la disjonction modifie la prise en charge ?

Concernant les disjonctions aiguës (récentes), l’objectif est de permettre la cicatrisation des ligaments déchirés (ligaments coraco-claviculaires).

Dans les disjonctions chroniques, les ligaments sont déchirés depuis trop longtemps et leur cicatrisation ne pourra plus être obtenue. Il est donc nécessaire de les « remplacer » par un autre ligament, c’est à dire réaliser une ligamentoplastie.

 

 

Ligamentoplastie selon Weaver-Dunn

L’intervention de Weaver-Dunn est une ligamentoplastie utilisant le ligament coraco-acromial afin de remplacer les ligaments déchirés (ligaments coraco-claviculaires):

Ligament coraco-acromial

(intact)

Ligaments coraco-claviculaires (déchirés)

Les différentes étapes de l’intervention

 

1ère étape : le centimètre latérale de la clavicule est réséqué (afin de pouvoir y fixer le « nouveau » ligament)

 

2ème étape : le ligament coraco-acromial est détaché de l’acromion sur lequel il s’attache (en conservant son attache sur la coracoïde)

 

3ème étape : le nouveau ligament est mis en place et fixé dans la clavicule (c’est pourquoi la résection d’un morceau de clavicule est nécessaire)

 

4ème étape : la clavicule est fixée à la coracoïde avec un endo-bouton afin de maintenir le nouveau ligament en bonne position et de le protéger le temps que celui ci se refixe spontanément à la clavicule (quelques semaines)

Résection de la partie distale de la clavicule

Ligament coraco-acromial détaché de l'acromion

Ligament coraco-acromial fixé dans la clavicule

Mise en place de l'endo-bouton

Acromion

Clavicule

Coracoïde

Plus d’informations sur l’endo-bouton ici :

 

 

 

 

 

 

D’autres ligaments sont-ils utilisables à la place du ligament coraco-acromial ?

Oui. Dans certains cas, le ligament coraco-acromial peut ne pas être présent. 

Dans ces cas, on utilise habituellement un tendon ischio-jambier (tendon de la cuisse) qu’on prélève par une petite incision au niveau du genou (comme on le fait habituellement pour réparer les ligaments croisés au genou).

Quelles sont les suites ?

 

L’intervention se déroule habituellement en ambulatoire ou avec une nuit d’hospitalisation.

Une immobilisation par une attelle est mise en place pour quelques semaines en post opératoires afin de protéger la cicatrisation de la ligamentoplastie.

La reprise du travail est possible après quelques semaines en fonction de l’activité professionnelle.

La reprise du sport se fait après 3 à 6 mois.

disjonction acromioclaviculaire

© Epaule & Coude 2017

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon